Ardennes toujours
 et ses irréductibles !

Bandeau d'en-tête du site Ardennes toujours
           
Pause Jouer
Au fil de l'eau…
Un faon passe… avec sa maman
Dardennor, Chevalier du moyen-âge. Œuvre de Éric Sléziack
Grand corps de logis Chartreuse du Mont-Dieu

Les Confinés

par Michèle Gillet-Manel

C’est ce jour-là que je les ai vus, aux fenêtres, aux balcons, dans la rue même, à huit heures du soir, tous ensemble, heureux d’être là, semblait-il, et j’ai pensé à un dessin de Quentin Blake, « Ils sont tous des cadeaux ». Comme c’est habité ! M’est revenue alors la couverture d’un livre admiré, « La vie, mode d’emploi » de Georges Pérec ; tout un immeuble du XIXe, ouvert, qui laissait voir la vie de ses habitants… Une somme d’événements minuscules, une foule de détails décrits par un maître des mots.

Le confinement commençait, sans issue imaginable. Alors, plutôt que compter les jours avec des croix ou des bâtons, j’ai commencé à créer de très petits santons, comme ceux que l’on plaçait, enfants, sur une montagne de papier rocher, à Noël.

Peupler la case de typographe qui me vient d’Arch’Libris, c’est le projet. Un ou deux personnages par jour, c’est la règle. Un peu, très peu d’argile, une attitude, un visage, un prénom, un éclat de vie. Les voilà naissant l’un après l’autre, l’un avec l’autre, les confinés.

Un sujet à découvrir ici, dans :

Les Confinés



Les Confinés
Les Confinés


Source : www.ardennes-toujours.fr

Licence Creative Commons


Retour sur la page d'accueil