Ardennes toujours
 et ses irréductibles !

Bandeau d'en-tête du site Ardennes toujours
           
Pause Jouer
Au fil de l'eau…
Un faon passe… avec sa maman
Dardennor, Chevalier du moyen-âge. Œuvre de Éric Sléziack
Grand corps de logis Chartreuse du Mont-Dieu

Jean-Marie CARRÉ

l'illustre Ardennais

par Sophy Gordien

Natif de Maubert-Fontaine dans les Ardennes de France, homme exemplaire, brillant universitaire, Docteur ès-lettres, Maître de littérature comparée, poète et écrivain de talent, premier biographe de Rimbaud, combattant, résistant, grand humaniste : l'illustre Ardennais Jean-Marie Carré, « un homme dont la vie entière fut un acte de foi dans la valeur de la modestie et du dévouement » (Raymond Las Vergnas 1902-1994).

Le petit mot de Francis Laux :


« Le patrimoine est un héritage d’une admirable richesse. Il témoigne de la formidable activité de nos aïeux. Il ne se compose pas que du bâti, son côté culturel y prend une place importante. Des compatriotes furent considérés comme des gloires et honorés en leur époque mais inexorablement effacés par le temps. D’autres eurent la chance, à l’exemple de Chanzy, d’être statufiés sans pour autant qu’on sache forcément aujourd’hui ce qu’ils firent pour ce qu’ils furent. Quant aux pays(es) ardennais(es) qui dégringolèrent de leur piédestal, la raison est simple : la mémoire collective et sélective au fil des décades ne les retint pas. Elles se nommaient Georges Maldague, Marcelle Sauvageot, écrivaient et furent célèbres. Lui, Pierre Neyrac faillit avoir le Goncourt pour L’indifférence perdue et Jean Meslier, le curé athée révolutionnaire au fameux testament, fut cité par Voltaire, etc… Et oui, dans nos Ardennes, il n’y eut pas que Rimbaud pour magnifier la littérature !

Et ce Rimbaud, aujourd’hui poète planétarisé, eut pour premier biographe un Ardennais de Maubert-Fontaine. Son ouvrage produisit un best-seller en 1926, réédité deux fois. Jean-Marie Carré fut un homme exceptionnel en tant que professeur et maître de littérature comparée, voyageur, humaniste, résistant et surtout écrivain, lauréat de cinq prix de l’Académie Française. Tout ceci ne suffit pas pour éviter à cet Ardennais de cœur et de conviction de dormir trop longtemps dans un lit d’oubli.
Une nouvelle naissance lui fut accordée en 2010 lorsque la médiathèque Voyelles lui accorda un fonds et la mairie de Maubert-Fontaine inaugura une plaque sur la maison natale.

Ardennes Toujours” a produit un énorme travail pour réaliser un article mémorable. Abandonnez-vous à sa lecture pour constater que le titre d’illustre Ardennais n’est pas usurpé.
 »

Jean-Marie Carré, l'illustre Ardennais



Photo de Jean-Marie CARRÉ
Photo de Jean-Marie Carré


Nous adressons nos plus chaleureux remerciements à l'écrivain Ardennais Francis Laux grâce à qui nous avons découvert Jean-Marie Carré et de nous avoir accompagnés jusqu'à la publication.

Les Ardennes et… ses Ardennais célèbres : Jean-Marie Carré. Vous pouvez vous exprimer sur le forum dans le topic qui lui est dédié.


Source : www.ardennes-toujours.fr

Licence Creative Commons


Retour sur la page d'accueil